Région : Estrie

Partager sur

CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Partager sur
Compression
Non comptabilisable
Date
décembre 2015
Conséquence

Coupure de 300 postes équivalents à temps complet au sein des directions administratives et techniques du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Région Estrie

Partage Saint-François

Partager sur
Compression
Non comptabilisable
Date
novembre 2015
Conséquence

Cdet organisme, qui offre 54 lits à une clientèle itinérante, se retrouve avec un budget déficitaire suite à un manque de financement.

Région Estrie

Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Partager sur
Compression
30 000 000 $ Spécifique comptée dans le total
Date
août 2015
Conséquence
Région Estrie

Direction de santé publique de l'Estrie

Partager sur
Compression
1 000 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
mars 2015
Conséquence

Perte de 15 professionels. 

Note

La Direction de santé publique de l'Estrie fait face à des compressions d'un peu plus d'un million de dollars sur un budget total de 2,5 millions de dollars. Les organismes communautaires de la région dépendent en grande partie de ce budget.

Région Estrie
Hausse des tarifs
Partager sur

Transport pour élèves fréquentant écoles privées dans la région de Sherbrooke

Partager sur
Compression
Non comptabilisable
Date
juillet 2015
Conséquence
Note

"La subvention gouvenementale allouée pour le transport scolaire des écoles privées au Québec a été amputée de près du deux tiers en raison des mesures d'austérité récemment imposées par le gouvernement Couillard."

Hausse de tarif

"Même si les établissements font encore affaire avec la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke pour l'organisation du transport d'un tiers de leurs élèves, ils se sont aussi associés à un transporteur privé et à la Commission scolaire Eastern Township.Par exemple, la facture pour un élève de Sherbrooke passera de 365$ à 400$ et pour un élève hors territoire de 650$ à 745$. "

Région Estrie

Commission scolaire Eastern Townships

Partager sur
Compression
4 000 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
juillet 2015
Conséquence
Note

"Québec a mis fin au programme de péréquation qui prive la commission scolaire de près de 4 millions de dollars."

Hausse de tarif

"Le conseil des commissaires a adopté, à contrecœur, un budget qui prévoit une augmentation de 14%, /le taux passant de 28 cents à 32 cents du cent dollars d'évaluation. "

Région Estrie

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke

Partager sur
Compression
Non comptabilisable
Date
juin 2015
Conséquence

Adoption d'un budget déficitaire de 1.2M$.

"Pour assurer un retour à l'équilibre, le personnel cadre est réduit et le budget des établissements scolaires est revu à la baisse. Les parents doivent aussi s'attendre à une augmentation des frais de certains services destinés aux élèves comme les frais de surveillance du midi non financés par Québec. "

Coupe de 800 000$ dans la masse salariale.

Note

"Il s'agit d'un déficit prévu et autorisé par le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Le conseil des commissaires avait déjà adopté un budget déficitaire de 3 millions l'an dernier. "

Hausse de tarif

"La taxe scolaire augmentera elle aussi de 0,015 $ par tranche de 100$ d'évaluation  comme la CSRS doit composer avec la fin du programme de péréquation du gouvernement provincial. "

Région Estrie

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke

Partager sur
Compression
2 860 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
juin 2015
Conséquence

Ça "se traduira par des choix difficiles dans les écoles. L'organisation perd notamment la moitié du financement prévue pour les journées pédagogiques."" Les écoles pourraient vivre avec 5000 $ à 10 000 $ en moins annuellement. Par exemple, pour une école moyenne, les coupes pourraient représenter annuellement une perte de 7000 $. Plus le service de garde accueille d'enfants, plus le manque à gagner sera important." Coupure de 800 000$ dans la masse salariale.

Note

Sans compter ces nouvelles coupes, la CSRS avait déjà réalisé des compressions de près de 15 M$ depuis 5 ans. Elle devra aussi récupérer 1,2 M$ d'ici 2016-2017 dans le cadre du plan de redressement déposé à la suite de l'adoption d'un budget déficitaire l'an passé.

Région Estrie

Commission scolaire des Sommets

Partager sur
Compression
Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
mai 2015
Conséquence

"À la Commission scolaire des Sommets, près de l'équivalent de cinq postes (personnel de soutien et professionnels) sont touchés, dont deux de conseillers pédagogiques. La CSS profitera notamment de départs à la retraite pour réorganiser le travail.

Les coupes s'expliquent par les compressions à venir, mais aussi, dans certains cas, par les baisses d'effectifs dans certaines écoles secondaires, indique le directeur général de la CSS, Christian Provencher. 

Région Estrie

Commission scolaire des Hauts-Cantons

Partager sur
Compression
Générale comptée dans le total
Date
août 2014
Conséquence

Dépôt d'un budget déficitaire de 360 000$. 

Région Estrie

Cégep de Sherbrooke

Partager sur
Compression
2 000 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
juin 2015
Conséquence

"L'institution ira chercher la moitié de ce montant en abolissant près d'une quinzaine de postes et en supprimant plusieurs projets de développement et de recherche. Autre mesure : les étudiants inscrits cet automne verront leurs frais de scolarité augmenter de quinze dollars. Une hausse supplémentaire est envisagée à partir de la session d'hiver." "12 employés, dont 2 cadres, perdront leur emploi. Or, avec ces mesures, le Cégep n'atteint que la moitié de la cible de 2 millions de dollars fixée par Québec. "

Dépôt d'un budget déficitaire de 900 000$. Le cégep d'expose à un plan de redressement imposé.  

Région Estrie

Université Sherbrooke

Partager sur
Compression
4 100 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
mai 2015
Conséquence

"L’Université de Sherbrooke accuse 82 postes de professeurs non comblés. C’est plus que jamais, convient la rectrice Luce Samoisette. «On a pris une entente avec nos syndicats pour ne pas pourvoir ces postes à cause des compressions budgétaires qui nous ont été imposées.»

Pour la 1re fois, l’effectif professoral diminue à Sherbrooke alors que la clientèle étudiante augmente, signale le vice-recteur Alain Webster.

Le gel de l’embauche des profs ne suffit pas. La direction de l’Université de Sherbrooke a fermé 37 programmes d’études et une faculté en plus de renoncer à des améliorations de ses conditions de travail équivalant à 4 % pour l’année en cours.

Des discussions ont cours avec les syndicats pour soutirer des concessions de 8,5 millions $ aux employés. "

En date du 18 décembre 2015, il y avait encore 5.5 M$ à trouver pour équilibrer le budget. "Des discussions avec les employés sont prévues au cours des prochaines semaines, notamment avec le Syndicat des professeurs de l'Université de Sherbrooke. Déjà, le personnel cadre, les professeurs de la Faculté de médecine et des sciences de la santé ont accepté de faire certaines concessions dans leurs conditions de travail pour équilibrer le budget." "Plus de 70 % des étudiants ont accepté de contribuer aux frais institutionnels non obligatoires, il s'agit d'un montant demandé aux étudiants pour assumer certaines dépenses, ce qui permettra à l'établissement d'aller chercher des fonds supplémentaires."

Région Estrie

Université Sherbrooke

Partager sur
Compression
18 000 000 $ Spécifique dont le montant est déjà inclus dans une mesure générale
Date
janvier 2015
Conséquence

Retranchement de 3 M$ dans la masse salariale des professeurs. Réduction de dépenses pour ressources matérielles. On envisage l'abolition de 83 postes.

Région Estrie

Conférence Régionale des Élus de l'Estrie

Partager sur
Compression
Non comptabilisable
Date
mars 2015
Conséquence

"Difficile d'évaluer l'impact de la disparition de cette instance de concertation qui réunit des élus mais également des groupes sociocommunautaires, des entrepreneurs, des syndicats, des gens de culture, des agriculteurs. «Demain matin, le départ de la CRÉ empêche personne de fonctionner, mais dans six mois, dans un an, il va y avoir énormément d'impacts», analyse Jacques Demers, en énumérant des dossiers marquants des dernières années comme la persévérance scolaire, l'exclusion sociale, l'aide à la pauvreté, l'aéroport de Sherbrooke et le mont Orford, par exemple. «Qui va être capable de prendre cette place-là pour la région?»"

15 employés du CRÉ de l'Estrie ont perdu leur emploi

 

Région Estrie
Culture
Partager sur

Centre culutrel de Sherbrooke

Partager sur
Compression
290 000 $ Spécifique comptée dans le total
Date
février 2015
Conséquence

Parmi les mesures prises pour atteindre l'objectif en 2014-2015, il y a notamment eu l'abolition du poste de coordonnateur à la politique culturelle. Ils regarderont du côté de la philanthopie pour boucler leur budget.

Note

Coupure de 290 000$ sur un budget de 5M$

Région Estrie